Où qu’il-elle soit, le 6 décembre 2018, chaque agent.e doit avoir la possibilité de déposer un bulletin CGT dans l’urne !

La CGT, ses militant.es et syndiqué.es, les personnels fonctionnaires et contractuels, sont engagés depuis plusieurs mois dans un processus d’actions unitaires dans toute la Fonction
publique, déterminés à élever dans tous les secteurs le rapport de force pour gagner sur leurs revendications et aspirations.

Dans cette période, comme l’ont confirmé nos organisations syndicales à la réunion « Elections » de l’UFSE le 3 avril, il est indispensable de mener en parallèle la campagne des élections professionnelles, d’être attentif à l’ensemble du processus électoral, notamment à l’établissement de listes CGT pour toutes les instances (CT, CAP, CCP) et sur tout le territoire.

Continuer la lecture

Ensemble, ne les laissons pas faire. Le 22 mars, toutes et tous en grève !

LE STATUT DES FONCTIONNAIRES :
UN ATOUT POUR LA POPULATION ET LE PROGRÈS

Les 5,2 millions d’agents de la Fonction publique sont aujourd’hui le cœur de cible des politiques dévastatrices du gouvernement. Après, la mise en perspective de 120 000 nouvelles suppressions d’emplois, la baisse du pouvoir d’achat du fait du gel de la valeur du point d’indice et des rares mesures positives PPCR, la hausse de la CSG et des retenues pour pension, le rétablissement du jour de carence, le gouvernement s’attaque frontalement à la Fonction publique, au Statut général des fonctionnaires et aux missions publiques qu’ils exercent, poursuivant sa politique libérale pour réduire à n’importe quel prix la dépense publique et refonder un nouveau modèle de société.

Son projet de transformation de l’action publique est inacceptable :

  • C’est le programme de « CAP 2022 », dont les premiers contours ont été dévoilés en janvier 2018, porteurs de lourdes régressions et d’un véritable démantèlement des services publics essentiels pour les citoyens ;
  • C’est le 1er février, lors du « Comité interministériel de la transformation publique », présenté par le 1er ministre et Gérald Darmanin, ministre de l’action et des comptes publics, qu’un nouveau cap est franchi, une attaque d’un niveau inédit contre le Statut général des fonctionnaires, en préconisant le recours accru aux non-titulaires, le renforcement de la rémunération au mérite, la diminution du nombre des instances de représentation du personnel et l’annonce d’un plan de départ volontaire.

Une certaine habilité dans la présentation de tous ces projets, pourrait les rendre positifs pour un certain nombre d’agents ou d’usagers, comme le révèle un récent sondage d’opinion. Mais toutes ces mesures sont d’une extrême gravité pour les droits et garanties des personnels, en matière de recrutement et de déroulement de carrière, de rémunération, de droit à être défendus tout au long de leur vie professionnelle.

C’est une remise en cause inacceptable des principes d’égalité, d’indépendance et de responsabilité, qui fondent le Statut général des fonctionnaires.

Oui, le Statut général des fonctionnaires est une garantie pour les agents et les citoyens, pour l’exercice des missions de service public, pour une Fonction publique au service de l’intérêt général.


Le 22mars 2018
Toutes et tous en grève pour :

  • l’arrêt des suppressions d’emplois et des créations d’emploi statutaires répondant
    aux besoins des populations et du service public ;
  • un nouveau plan de titularisation des contractuels et la résorption de la précarité ;
  • l’arrêt de toute forme de rémunération au mérite et du RIFSEEP ;
  • le respect de la démocratie sociale et le maintien des instances (CHSCT et CAP nationales et locales), garantissant aux personnels le droit à être défendus tout au long de leur carrière.

 

Pour aller plus loin :

Le 4 pages de l’Union Fédérale des Syndicats de l’État

Le 4 pages
« Et si on y allait tous ensemble? »

LE 8 MARS : JOURNEE DE LUTTES POUR LES DROITS DES FEMMES

Téléchargez le  TRACT 8 MARS
Parce que l’égalité entre les femmes et les hommes est incontournable et participe du progrès social. La journée du 8 mars ne se « fête » pas et n’est pas la « journée de la femme » mais bien celle de la lutte pour les droits des femmes contre :
  • les stéréotypes de genre toujours persistants
  • les inégalités au travail en termes de salaires, de carrière, de temps de travail ;
  • les conséquences de la répartition inégalitaire des tâches domestiques ;
  • les remises en cause du droit à l’avortement, à l’accès à la contraception ;
  • les violences sexistes et sexuelles à la maison, dans l’espace public, au travail….

Continuer la lecture

Transfert des juridictions sociales à la justice : Où en est-on ?

Le phasage est tenu. Pour le contenu c’est plus difficile

Le point a été fait en comité technique ministériel du 6 février 2018.

La première phase, jusqu’au 31 décembre 2018, est une phase de préparation dont l’objectif principal, à l’ origine, était de parvenir à la résorption des stocks de dossiers en cours.

Une centaine d’ETPT a bien été déployée a cet effet en 2017 et cette mesure est renouvelée en 2018. De toute évidence ces embauches ne suffisent pas, au moins en ce qui concerne les TASS ou les besoins sont les plus importants. Les renforts seront donc orientes en priorité vers les TASS mais il apparait d’ores et déjà que l’objectif assigné par la circulaire interministérielle du 2 janvier 2017 de ramener le délai de traitement de tous les dossiers fin 2018 ≪ à un niveau raisonnable, c’est-à-dire compris entre neuf mois et un an ≫ ne sera pas tenu.

Continuer la lecture

Le SNASS-CGT (Syndicat National des Affaires Sanitaires et Sociales) est le syndicat CGT des agents, fonctionnaires et contractuels, des ARS (Agences Régionales de Santé), de la MNC (Mission Nationale de Contrôle et d’audit des organismes de sécurité sociale)des DRJSCS (Direction Régionales de la Jeunesse et des Sports et de la Cohésion Sociale, des DDCS (Directions Départementales de la Cohésion Sociale) et des DDCSPP (Directions Départementales de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations.