Le Ministère avait convoqué le 1er juillet 2021 un Comité Technique Ministériel qui ne s’est pas tenu, l’ensemble des organisations syndicales ayant décidé de quitter la séance avant qu’elle n’ait démarré.

La CGT, très remontée, est intervenue fermement pour dénoncer:

  • Les conditions inacceptables de préparation de ce CTM, avec des documents manquants et d’autres transmis même pas 48h avant la séance sur des sujets de première importance  pour les agents, comme les primes ;
  • Les engagements non tenus depuis des mois de la direction du Ministère, notamment celui de présenter le plan de requalification ministériel, en clair l’augmentation significative du nombre de promotions attendu légitimement par les personnels (de catégorie C en B et de catégorie B en A) ;
  • Les dérives des lignes directrices de gestion promotions et mobilités – notamment sur des questions de discrimination – qui n’émeuvent pas la direction de ce Ministère ;

La crise a certes impacté les fonctionnements mais la Covid a aujourd’hui bon dos pour masquer les désorganisations des directions et les conditions de travail très difficiles de nos collègues.

Et cet enfumage permanent qui consiste à essayer de faire croire que le ministère prend les choses en main, tout en n’apportant aucune réponse aux questions posées depuis des mois n’est plus acceptable.

La CGT qui se bat tous les jours dans les services aux côtés des collègues l’a fait savoir très clairement.

Elle s’associe aux demandes des autres OS du ministère pour rencontrer le Ministre afin de discuter avec les responsables politiques en charge des décisions sur ces questions ainsi que sur les autres (multiples) problèmes rencontrés dans les directions du Ministère, de ses services déconcentrés et de ses établissements publics.