Tous les articles par snass-cgt

Projets de circulaire du 1er ministre : la casse est « en marche »!

Ces  notes  reprennent  les objectifs définis par le 1er Ministre et en précise certaines déclinaisons.  Dans l’analyse, il ne faut pas les déconnecter du Projet de Loi sur la Transformation de l’Action Publique (ou plutôt faudrait-il dire : de la privatisation de l’action publique et de la casse du statut). Les calendriers sont convergents.

Confirmation également de la création des services de l’Insertion et de la cohésion sociale par fusion au niveau régional, des directions régionales de la cohésion sociale avec celles du Travail, et la création d ‘une nouvelle DDI  en fusionnant les DDCS(PP), les compétences en matière de lutte contre la pauvreté et  les exclusions des DRDJSCS et les UT DIRECCTE.  

Continuer la lecture

17 mai 2019 : mobilisations pour la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie

Si l’égalité en droits a progressé ces dernières années pour les personnes LGBT (Lesbienne, Gai, Bi et Trans), nous assistons aussi à une recrudescence inquiétante des actes violents de LGBTphobies dans la rue et les lieux publics. Dans le monde du travail, les discriminations restent constantes : injures, harcèlements, mépris affiché, outings forcés, rumeurs insidieuses, inégalités de traitement ou d’avancement de carrière, « plafonds de verre » inavoués…

Continuer la lecture
Carton rouge

Fichier SI-VIC : ni l’ARS Ile-de-France, ni l’APHP ne sont des auxiliaires de police !

Communiqué de la section SNASS-CGT de l’ARS Ile-de-France (version pdf)

Paris, le 25 avril 2019

L’utilisation du fichier SI-VIC, dans le cadre des manifestations de « gilets jaunes » a été dénoncée par un article du « canard enchaîné »  du 17 avril dernier. Ce fichier national est initialement destiné à recenser les victimes prises en charge dans les hôpitaux en cas d’évènement majeur dans un objectif de régulation sanitaire et d’information des familles. Or, dans la réalité, il serait utilisé, pour « ficher » les gilets jaunes blessés à travers des précisions d’ordre personnelles et médicales qui ne devraient pas s’y trouver.

Dans un communiqué conjoint daté du 20 avril dernier, l’ARS Ile-de-France et l’AP-HP ont reconnu que SI-VIC, « déclenché à la demande de l´Agence régionale de santé » comporte bien certaines informations personnelles mais ont indiqué que « dans le respect du secret médical, il ne comporte pas de données médicales, c’est-à-dire aucune donnée sur la nature des blessures prises en charge. ».

Continuer la lecture