Professions de foi pour les CAP

Pourquoi vote-t-on ?

Dans la fonction publique d’État, chaque corps dispose d’une Commission Administrative Paritaire composée de représentants de l’administration et de représentants du personnel. Ces derniers sont élus au scrutin proportionnel à la plus forte moyenne, à partir des listes présentées par les organisations syndicales. Le scrutin se déroule en un tour.

Les CAP sont consultées sur les questions intéressant la carrière des fonctionnaires :

  • Mutation, détachement, mise à disposition, disponibilité ;
  • avancement, passage d’échelon, promotion par liste d’aptitude, ou titularisation ;
  • refus de titularisation, licenciement ;
  • sanctions disciplinaires.

Chaque fonctionnaire peut saisir la CAP du corps auquel il appartient pour :

  • Demander une révision de notation ;
  • Contester un refus d’autorisation de travail à temps partiel, d’autorisation spéciale d’absence, pour participer à une formation ;
  • Contester l’attribution d’un montant individuel de primes.

Toute question d’ordre individuel peut être évoquée par la CAP, si une majorité des représentants du personnel le demande.


Les professions de foi par corps

Adjoints Administratifs

Ce que vos élus CGT défendent

Lors de ce mandat, les élus CGT ont pu constater le rôle important qui leur incombe et la vigilance accrue nécessaire pour faire respecter le statut général des fonctionnaires. Il arrive, hélas, que certaines directions ne tiennent pas compte des avis rendus. Par exemple, Il n’est pas rare de constater qu’une mutation, alors qu’elle a été acceptée en CAP, est refusée par la direction « d’accueil », au motif que l’agent ne correspond pas au « profil ».

Nous n’accepterons jamais que les CAP deviennent de simples « chambres d’enregistrement » en minimisant notre rôle dans la défense des dossiers.

Les élus CGT s’attachent à défendre au mieux les intérêts des agents mais se heurtent à une administration qui ne se donne pas les moyens d’y répondre favorablement. Les agents de catégorie C, notamment, ne s’y retrouvent plus en termes de missions. Le non remplacement d’agents perturbent complètement l’organisation de travail et dans les services, il est hélas courant de constater qu’il est fait peu de différence entre un «  B » et un « C ».

Nous continuerons à défendre un déroulement de carrière linéaire : un agent qui stagne au dernier échelon de son grade doit être promu automatiquement au grade supérieur. Nous continuerons à dénoncer les faibles pourcentages de promotions, trop d’agents partent en retraite sans avoir atteint le dernier grade du corps. Les prochaines CAP de promotions sont décalées à janvier et février 2015, soit après les élections.

Les nouveaux élus poursuivront avec le même acharnement et dévouement la défense de nos droits collectifs.

Nous revendiquons pour le corps des adjoints administratifs

  • Une simplification de la carrière avec deux grades seulement au lieu des quatre actuels.
  • un indice terminal du dernier grade qui permet de doubler le traitement de départ du 1er grade, lui-même revalorisé à hauteur de 1700 euros brut.
  • L’intégration des primes dans les traitements.
  • Un déblocage immédiat de la valeur du point d’indice
Liste présentée par la CGT

Adjoints Administratifs Principaux 1ère classe

  • CREAC’H CADIC Françoise
  • BATREL Annie
  • JULIE Christian
  • MIRAC Geneviève
  • LANDRE Hubert
  • ROUFFIAT Claire

Adjoints Administratifs Principaux 2ème classe

  • GRANDOL Ghislaine
  • BOUDEWEEL Sylvie
  • FAIHY Michel
  • BAGHLI Fatiha
  • LEFEZ Marie Ange
  • DEMAY Cathy

Adjoints Administratifs 1ère classe

  • LORRAI Isabelle
  • SAUVAGET Ingrid
  • POUGET-GAUSSENS Anne
  • MORNET Annick
  • GARCIA Cécile
  • VEYRADIER Sylvie

Télécharger la profession de foi au format .pdf


Attachés des Administrations de l'Etat

Ce que vos élus CGT défendent

La CGT a été force de dénonciation, de proposition, de défense et de veille sur l’ensemble des thématiques intéressant le corps, notamment les promotions, la mobilité, la mise en œuvre forcée de la PFR, les règles d’accès au grade d’attaché hors classe, la dénonciation de la souffrance au travail, le harcèlement et la discrimination. Par ailleurs, la CGT a systématiquement siégé en commission de réforme et contacté les agents concernés en vue d’assurer leur défense.

Si le corps des attachés est le corps de niveau A le plus nombreux des ministères sociaux il est aussi un des moins bien traités. Il est donc impératif d’affirmer notre cohésion et d’obtenir la réparation des oublis dont nous avons fait collectivement l’objet : pas de revalorisation de la grille, pas d’organisation de parcours professionnels pour les attachés, des promotions difficiles et la quasi inexistence d’une sortie par le haut.

Seule la CGT est en mesure de mener cette tâche à terme disposant de la prise de conscience et de l’expérience suffisantes. Nous nous engageons à porter nos analyses et nos revendications tout au long de la mandature, dans nos instances représentatives auprès de la Fonction publique, lors des rencontres avec les ministres et le secrétaire général des ministères sociaux.

Nous nous engageons à rester force de dénonciation, de proposition, de défense et de veille sur toutes les thématiques intéressant le corps et chacun de ses grades.

Liste présentée par la CGT

Attaché-e

  • ROCHE Olivier
    DGCS
  • VINCK Lydie
    DARES
  • WOIRET Isabelle
    DIRECCTE Marne
  • SKLARZ Boris
    ARS Océan Indien
  • ROY Jérôme
    DFAS
  • BOUCHER Martine
    DIRECCTE Haute Normandie

Attaché-e principal-e

  • PINTO Paulo
    DGT
  • ESCHEMANN Jean-Luc
    DGOS
  • PINOT Bénédicte
    DIRECCTE Haute Normandie
  • VANPEE Gilles
    DSI

Attaché-e hors classe

  • GUTIERREZ Robert
    DICOM
  • ANGHELOU Daniel
    DGCS
  • PEYREIGNE Guy-Pierre
    DGCS
  • COENT Marie-Christine
    Détachée

Télécharger la profession de foi au format .pdf


Adjoints Sanitaires

Ce que vos élus CGT défendent

La filière santé environnement est aujourd’hui au cœur du cyclone.

Depuis la création des ARS, la plupart des directeurs généraux de nos structures estiment que tout ce qui n’est pas lié directement à la politique de réduction des dépenses de santé n’est pas une priorité. Les services et les personnels de santé environnementale sont des variables d’ajustement à travers l’abandon ou l’externalisation de missions. Seule la gestion des crises survivrait au désastre.

Mais quid de la prévention ? Faudra-t-il attendre une crise pour réagir ? Et, dans ce cas, vers qui les ARS se tourneront-telles ? Vers des opérateurs éclatés? Vers des services privés tenus par des lobbies divers et variés, sans pilotage unifié ni objectifs communs et ayant comme seul souci la rentabilité ?

Par ailleurs, les personnels perdraient toute spécificité technique au profit des tâches administratives.

La CGT revendique pour les adjoints sanitaires :

  • l’arrêt immédiat des abandons de missions
  • des effectifs en réelle adéquation avec les missions exercées ;
  • Une simplification de la carrière avec deux grades seulement au lieu des quatre actuels.
  • un indice terminal du dernier grade qui permet de doubler le traitement de départ du 1er grade, lui-même revalorisé à hauteur de 1700 euros brut.
  • L’intégration des primes dans les traitements.
  • Un déblocage immédiat de la valeur du point d’indice
Liste présentée par la CGT

Adjoints Sanitaires Principaux 1ère classe

  • GEOFFROY Rosemond
  • AMISADOR Julien
  • MOZAR Césaire
  • CLOTAIRE Florent

Adjoints sanitaires Principaux 2ème classe

  • LAREAU Franciane
  • BOUQUETY Eric
  • HODGI Gérard
  • KIANG-FAT Marie-Hélène

Adjoints Sanitaires 1ère classe

  • ZEMIA Bruno
  • PHILETAS Monique
  • LEDOUX Gérald
  • VERRES Tania

Adjoints Sanitaires 2ème classe

  • PAYET Laurent
  • GALIBERT Jean Yoland
  • SEVERIN Mickaël
  • TIMBOU Fredo

Télécharger la profession de foi au format .pdf


Adjoints Techniques

Ce que vos élus CGT défendent

Lors de ce mandat, les élus CGT ont pu constater que leur rôle est important et qu’il leur faut sans cesse rester vigilant pour défendre le statut général des fonctionnaires.

Lors des mutations, il arrive trop souvent que les élus CGT soient obligés de rappeler les règles de priorité de mutation (rapprochement de conjoint, travailleur handicapé,…)

Les élus CGT restent attachés à la défense d’un déroulement de carrière linéaire : un agent arrivé au dernier échelon de son grade doit pouvoir être promu au grade supérieur. Ils dénoncent les faibles taux de promotion qui ne permettent pas aux agents d’atteindre le dernier grade de leur corps avant le départ en retraite.

Les élus se battent pour que l’administration mette à disposition des adjoints techniques les équipements et vêtements nécessaire à l’exercice de leurs missions au quotidien. Ils dénoncent les réductions d’effectifs qui touchent massivement le corps des adjoints techniques alors que les missions perdurent. Alors que les tâches se diversifient, ils ne bénéficient ni de formations, ni de compensations financières ou de déroulé de carrière en conséquence.

Les élus CGT n’acceptent pas que les CAP deviennent de simples chambres d’enregistrement des décisions ministérielles. Ainsi, la DRH multiplie les demandes de CAP « virtuelles », par courriel. Pour les élus CGT, les CAP doivent être systématiquement convoquées en bonne et due forme afin que les représentants du personnel puissent avoir tous les éléments d’appréciation avant de rendre un avis.

Les élus CGT poursuivront avec le même acharnement et dévouement la défense des intérêts individuels et collectifs des adjoints techniques.

Nous revendiquons pour le corps des adjoints techniques :

  • Une simplification de la carrière avec deux grades seulement au lieu des quatre actuels.
  • un indice terminal du dernier grade qui permet de doubler le traitement de départ du 1er grade, lui-même revalorisé à hauteur de 1700 euros brut.
  • L’intégration des primes dans les traitements.
  • Un déblocage immédiat de la valeur du point d’indice.
Liste présentée par la CGT

Adjoints Techniques Principaux 1ère classe

  • GAUCHE Jules
  • JACKILLON Patrick
  • MIMAULT Joël
  • BILLEUX André

Adjoints Techniques Principaux 2ème classe

  • VIALLE Jean Emile
  • TOURNELIER Patrick
  • MORCRETTE Jean Paul
  • MENARD Stéphane

Adjoints Techniques 1ère classe

  • COUPE Luc
  • GUENDOUZ Nour-Eddine
  • LE PICHON Serge
  • LEVACHER Jérôme

Télécharger la profession de foi au format .pdf


Assistant-e-s de Service Social

Avec la CGT et la FSU, Unies, pour défendre nos droits, nos statuts, nos emplois, un service public de qualité, ensemble, exigeons :

  • la reconnaissance indiciaire des responsabilités assumées et du niveau d’étude à travers un vrai statut de catégorie A type pour tous, (grille indiciaire allant aujourd’hui des Indices Bruts 404 à 966, Majorés 365 à 783), un corps en trois grades,
  • le droit à un déroulement de carrière avec un avancement à l’ancienneté et la suppression du système inique « d’évaluation au mérite »,
  • un régime indemnitaire égal pour tous, déplafonné, aligné sur le coefficient le plus élevé, (coef 7 actuel), la création de régimes additionnels pour les collègues des ministères qui n’en sont pas dotés, intégrés dans le traitement.
  • Un ratio de promotion de grade d’AS en ASP permettant l’accès au 2ème grade pour tous, en particulier pour les AS bloqués à la fin du 1er
  • des passerelles professionnelles adaptées aux souhaits de chaque agent (notamment avec la filière administrative),
  • le maintien et /ou la création de postes d’ASS partout où les besoins existent,
  • la reconnaissance du DE ASS en niveau II : il faut rouvrir le dossier …
Liste présentée par la CGT et la FSU

Assistant-e- de service social

  • TORRES Julien
    Justice DPJJ
  • DEL PAPA Jean-Damien
    Justice SG
  • LE FOLL Pascal
    Justice DPJJ
  • BARDINET Caroline
    Culture

Assistant-e- principal-e- de service social

  • ROUSSELET Florence
    Justice DPJJ
  • MALLET Annie
    Agriculture SG
  • POQUERUSSE Rudy
    Aff. Soc DDCS 35
  • DUCROT-RAFFARD Françoise
    Justice DPJJ

Télécharger la profession de foi au format .pdf


 

Conseiller-e-s Technique de Service Social

Avec la CGT et la FSU, Unies, pour défendre nos droits, nos statuts, nos emplois, un service public de qualité, ensemble, exigeons :

  • la reconnaissance indiciaire des responsabilités assumées et du niveau d’étude à travers un vrai statut de catégorie A pour tous, (grille indiciaire allant des Indices Bruts 404 à 966, Indices Nouveaux Majorés 365 à 783) et non pas par un « statut d’emploi » (CASAE) pour une poignée d’agents,
  • le droit à un déroulement de carrière pour chaque CTSS avec un avancement l’ancienneté,
  • un régime indemnitaire égal pour tous, déplafonné, aligné sur le coefficient le plus élevé,
  • des passerelles professionnelles avec d’autres filières, adaptées aux souhaits de chaque agent
  • le maintien et la création de postes de CTSS, partout où les besoins existent.
Liste présentée par la CGT et la FSU
  • Mireille LESCOT-OGER
    DJSCS Martinique
  • Yannick LEGUAY-METOT
    DDCS 76
  • Mourlane BEATRICE
    Finances – Région Rhône-Alpes
  • Laurence VIDAL
    DDCS 56

Télécharger la profession de foi au format .pdf


Ingénieurs d’Études Sanitaires

Ce que vos élus CGT défendent

La filière santé environnement est aujourd’hui au cœur du cyclone.

Depuis la création des ARS, la plupart des directeurs généraux de nos structures estiment que tout ce qui n’est pas lié directement à la politique de réduction des dépenses de santé n’est pas une priorité. Les services et les personnels de santé environnementale sont des variables d’ajustement à travers l’abandon ou l’externalisation de missions. Seule la gestion des crises survivrait au désastre. Mais quid de la prévention ? Faudra-t-il attendre une crise pour réagir ? Et, dans ce cas, vers qui les ARS se tourneront-telles ? Vers des opérateurs éclatés? Vers des services privés tenus par des lobbies divers et variés, sans pilotage unifié ni objectifs communs et ayant comme seul souci la rentabilité ?

Par ailleurs, les personnels perdraient toute spécificité technique. Dans ce contexte, le corps des ingénieurs d’études sanitaires devrait se contenter d’une « réformette » indigente qui prendrait la forme de la création d’un 11ème échelon dans le premier grade des IES et une réduction de la durée de carrière. Aussi, la CGT revendique et s’acharnera à défendre, pour les IES :

  • l’arrêt immédiat des abandons de missions
  • des effectifs en réelle adéquation avec les missions exercées ;
  • l’adjonction d’échelons supplémentaires dans les deux grades pour débloquer les carrières
  • un indice sommital du corps des IES qui permet de doubler le traitement de départ correspondant au 1er échelon d’IES revalorisé à hauteur de 1,8 fois le SMIC.
Liste présentée par la CGT

Ingénieurs d’études sanitaires

  • MOCQUERY Stephany
    ARS Ile de France
    DT Seine St Denis
  • TOURE Djibril
    ARS Ile de France
    DT Hauts de Seine
  • ROBAUX Véronique
    ARS Bourgogne Siège
  • BARDOS Bruno
    ARS Bourgogne
    DT de l’Yonne

Télécharger la profession de foi au format .pdf


Infirmier-e-s de l’État (catégorie A)

Avec la CGT et la FSU, Unies, pour défendre nos droits, nos statuts, nos emplois, un service public de qualité, ensemble, exigeons :

  • Deux revendications permettant de réunifier les deux corps d’infirmier en un seul en catégorie A.
  • Un vrai statut en catégorie A en 2 grades pour tous les infirmiers (avec une grille allant de l’indice majoré 349 à l’indice majoré 783). Cela passe par la suppression de l’actuel premier grade et un passage massif en hors classe, automatique à partir de 10 ans d’ancienneté.
  • Le maintien et l’extension à toutes et tous du bénéfice du service actif pour tous les infirmiers ayant les 15 ans requis, y compris en cas de changement de versant de la fonction publique ou de ministère.
  • La création de postes d’infirmiers titulaires dans chaque site d’établissement, chaque département, chaque région administrative (établissement public local d’enseignement agricole, éducation nationale, direction territoriale du ministère de l’intérieur, agence régionale de santé, DT et DIR de la protection judiciaire de la jeunesse)…
  • le refus de l’ordre infirmier dans l’ensemble de la Fonction Publique, les instances de dialogue social remplaçant avantageusement un concept assez connoté et hyper corporatiste.
  • la titularisation des contractuels.
  • Un avancement à l’ancienneté, la suppression du système d’évaluation au mérite.
  • Le refus de la modélisation des primes en fonction du mérite et du grade et leur intégration au salaire.
Liste présentée par la CGT et la FSU

Infirmiers hors-classe

  • Christine MEYER
  • Josiane LE PANN
  • Nora VINCENT
  • Marie Claude ENJOLRAS

Infirmiers de classe supérieure

  • Marie- Paule BREVART
  • Véronique DOUDET
  • Laurence LANGELY
  • Maryse DEPESER/MASSE

Télécharger la profession de foi au format .pdf


Infirmier-e-s de l’État (catégorie B)

Avec la CGT et la FSU, Unies, pour défendre nos droits, nos statuts, nos emplois, un service public de qualité, ensemble, exigeons :

  • Deux revendications permettant de réunifier les deux corps d’infirmier en un seul en catégorie A.
  • Un vrai statut en catégorie A en 2 grades pour tous les infirmiers (avec une grille allant de l’indice majoré 349 à l’indice majoré 783). Cela passe par la suppression de l’actuel premier grade et un passage massif en hors classe, automatique à partir de 10 ans d’ancienneté.
  • Le maintien et l’extension à toutes et tous du bénéfice du service actif pour tous les infirmiers ayant les 15 ans requis, y compris en cas de changement de versant de la fonction publique ou de ministère.
  • La création de postes d’infirmiers titulaires dans chaque site d’établissement, chaque département, chaque région administrative (établissement public local d’enseignement agricole, éducation nationale, direction territoriale du ministère de l’intérieur, agence régionale de santé, DT et DIR de la protection judiciaire de la jeunesse)…
  • le refus de l’ordre infirmier dans l’ensemble de la Fonction Publique, les instances de dialogue social remplaçant avantageusement un concept assez connoté et hyper corporatiste.
  • la titularisation des contractuels.
  • Un avancement à l’ancienneté, la suppression du système d’évaluation au mérite.
  • Le refus de la modélisation des primes en fonction du mérite et du grade et leur intégration au salaire.
Liste présentée par la CGT et la FSU

INFIRMIERS DE CLASSE SUPERIEURE

  • Isabelle CHOMIENNE
  • Christelle DELWARDE
  • Josette CUSI
  • Nadine BACQUIAS

Télécharger la profession de foi au format .pdf


Ingénieurs du Génie Sanitaire

Ce que vos élus CGT défendent

La filière santé environnement est aujourd’hui au cœur du cyclone.

Depuis la création des ARS, la plupart des directeurs généraux de nos structures estiment que tout ce qui n’est pas lié directement à la politique de réduction des dépenses de santé n’est pas une priorité. Les services et les personnels de santé environnementale sont des variables d’ajustement à travers l’abandon ou l’externalisation de missions. Seule la gestion des crises survivrait au désastre. Mais quid de la prévention ? Faudra-t-il attendre une crise pour réagir ? Et, dans ce cas, vers qui les ARS se tourneront-telles ? Vers des opérateurs éclatés? Vers des services privés tenus par des lobbies divers et variés, sans pilotage unifié ni objectifs communs et ayant comme seul souci la rentabilité ?

Par ailleurs, les personnels perdraient toute spécificité technique.

Les IGS sont les chefs de file de la filière santé environnement. A ce titre, il faut faire avancer la revalorisation de nos statuts pour pouvoir débloquer nos carrières et celles de nos collègues ingénieurs d’études, techniciens et adjoints sanitaires. Il est temps aussi que les IGS puissent faire valoir d’accéder aux postes de directions dont nous sommes trop souvent écartés et par là même des décisions qui concernent toutes les missions de la filière !

Nous devons faire entendre les spécificités et l’immense plus-value apportée par les IGS en matière de prévention des catastrophes sanitaires ou d’amélioration de la qualité de vie de l’ensemble de la population, voir de rayonnement de notre institution.

Alors que nos partenaires institutionnels ou extérieurs reconnaissent largement la qualité et l’utilité de notre travail, il faut également que notre Ministère en prenne conscience.

Liste présentée par la CGT

Ingénieurs du Génie Sanitaire

  • JUE Gautier
    ARS Basse Normandie
  • Robert Joël
    ARS Poitou Charentes
  • LOIZEAU Marie Noëlle
    ARS Bourgogne
  • DRUILHE Céline
    Détachée à l’IRSTEA de Rennes

Télécharger la profession de foi au format .pdf


Inspecteurs de l'Action Sanitaire et Sociale

Ce que vos élus CGT défendent

Mise en échec par l’abandon du projet de statut fusionné d’IASS/IJS, la revalorisation statutaire des IASS n’a pas eu lieu et semble désormais repoussée à un horizon incertain. Les seules avancées statutaires et indemnitaires consenties depuis 2010 concernent avant tout le reclassement des emplois fonctionnels en surnombre, suite à la RGPP, avec la création du 4e grade d’ICE.

Les progressions de rémunération se concentrent sur les primes depuis près de 12 ans, induisant des inégalités croissantes entre les IASS, du fait notamment de la variabilité des rémunérations accessoires.

Ces retouches statutaires n’ont pas répondu aux attentes de l’écrasante majorité des IASS.

La CGT, organisation confédérale et interprofessionnelle, continuera à défendre une refonte du statut des IASS dans le respect des principes suivants :

  • Revalorisation indiciaire pour tous les grades ;
  • Réorganisation des 3 premiers grades en 2 grades, afin de débloquer le déroulement de carrière pour les agents butant sur les échelons terminaux d’IASS et d’IPASS ;
  • Maintien de l’ensemble des voix d’accès au corps ;
  • Maintien d’une formation initiale dispensée par l’EHESP.

S’agissant des mutations, elles sont désormais encadrées par la règle de l’avis préalable des directeurs et tendent à devenir de véritables recrutements de droit privé. Cette évolution a notoirement entravé la mobilité des IASS ces dernières années.

Dans un contexte institutionnel dégradé, les IASS souffrent du cloisonnement de leurs missions et de leur déqualification croissante. Is sont confrontés à un management offensif, parfois vexatoire et souvent maltraitant, issu de méthodes éprouvées en matière de démantèlement du service public. La souffrance au travail et la dégradation des conditions de travail sont devenues une réalité inquiétante, de nombreuses demandes de mutation soumises à la CAP en attestent.

Attachés au principe de l’égalité de traitement des situations au sein de la CAP, au respect du droit à mutation et du droit à un déroulement de carrière pour tous les agents, vos élus CGT continueront à défendre le rôle des CAP, afin de garantir l’exercice des droits statutaires face à l’arbitraire de certains directeurs et la tentation du recrutement « au profil ».

Liste présentée par la CGT

Inspecteurs Principaux

  • TASSO Nicolas
    MNC – Antenne de Lyon
  • RIANT Frédéric
    INJS de Bordeaux
  • LAPLANCHE Laurent
    DRH
  • ARZALIER Martine
    DRJSCS d’Auvergne

Inspecteurs

  • DYE-BAYOUMY Anne-Marie
    DCCS de l’Isère
  • SARLANDIE Guilhem
    DRJSCS Aquitaine
  • SINSARD Patrick
    ARS Rhône-Alpes
  • RASSAT Nathalie
    ARS Guyane
  • LANLLIER Bruno
    ARS Midi-Pyrénées
  • KUHN Michèle
    ARS Rhône-Alpes

Télécharger la profession de foi au format .pdf


Secrétaires Administratifs

Ce que vos élus CGT défendent

Défendant les valeurs du statut de la fonction publique, nous combattons les dérives de directions toutes puissantes et la violence des rapports sociaux sur les lieux de travail. Les agents ne doivent pas mourir pour le travail ou par le travail.

Nous exigeons pour tous des évaluations justes, menées honnêtement et  respectant partout la même procédure. Nous dénonçons les appréciations portées par les nouvelles hiérarchies issues de la RGPP (ARS, DR et DDI) et exigeons la reconnaissance du travail de chacun.

Nous ne cédons pas à la facilité de la division entre agents qui fait porter la responsabilité des réformes à ceux qui la subissent.

Face au fléau des ratios de promotions de misère, nous dénonçons le rôle dérisoire de la CAP et refusons de devenir les croupiers d’une sinistre roulette lors des promotions ou avancements. Même en butte à l’impossibilité d’évoquer un dossier ne figurant pas parmi les propositions des directions, nous défendrons toujours le travail des agents.

Notre rôle d’élu(e)s est devenu très difficile. Ceci n’est qu’une des conséquences de la RGPP et de la MAP qui sont des machines de guerre détruisant nos services, notre statut et le service public. Seuls, nous ne parviendrons pas à leur barrer la route. Pour cela, un rapport de force à la hauteur du danger qui nous menace est nécessaire.

Sur le plan de la carrière, la CGT exige:

  • Un corps à deux grades maximum permettant de doubler le traitement indiciaire entre le début du 1er grade et la fin du 2ème grade,
  • Un début de carrière à 1,4 fois le SMIC revalorisé à 1700 euros brut pour atteindre en fin de carrière 2,8 fois le SMIC,
  • Un déblocage immédiat de la valeur du point d’indice,
  • L’intégration des primes dans les traitements.
Liste présentée par la CGT

Secrétaires Administratifs de classe exceptionnelle

  • MERLE Catherine
  • DUGNAS Kamaria
  • BOURNISIEN Céline
  • LEPINEY Pascale
  • GRANDIN Gilles
  • BANDECCHI Marie Louise

Secrétaire Administratifs de classe supérieur

  • BRISSAT Patrice
  • LUZURIER Chantal
  • DOMERGUE Philippe
  • AOUZIR Hacène

Secrétaire Administratifs de classe normale

  • MARTIN Adeline
  • CONSTANT Philippe
  • TOURE Adji
  • BRIDOUX Claudie
  • BOUCHE Nadine
  • RHEIMS Denise

Télécharger la profession de foi au format .pdf


Techniciens Sanitaires et de Sécurité Sanitaire

Ce que vos élus CGT défendent

  • des CAP qui ne soient pas vidées de leur sens par le biais des propositions des directeurs assimilables à des diktats,
  • une augmentation significative des taux annuels de promotion,
  • le respect des règles de la Fonction Publique : des affectations en fonction du corps et du grade et non du « profil »,
  • pour les mutations : la prise en compte du point de vue des intérêts des personnels et non du simple avis du directeur du site d’accueil, ainsi que le respect des motifs prioritaires de mutation,
  • la reconnaissance du travail accompli par les techniciens sanitaires,
  • le relèvement des plafonds indemnitaires afin de débloquer les primes qui stagnent à peine au-dessus du taux moyen,
  • le respect des engagements pris par le ministère, comme par exemple l’application effective du nouvel espace statutaire à l’échéance prévue, avec des compensations financières pour le retard pris dans sa mise en œuvre,
  • le maintien intégral des missions de santé environnementale avec les effectifs nécessaires afin de poursuivre les actions de prévention sur le terrain et assurer un service public de proximité.

Sur le plan de la carrière, le nouveau statut de T3S n’a pas apporté d’améliorations significatives.

La CGT revendique une vraie revalorisation sur les bases suivantes :

  • Un corps à deux grades maximum permettant de doubler le traitement indiciaire entre le début du 1er grade et la fin du 2ème grade;
  • Un début de carrière à 1,6 fois le SMIC revalorisé à 1700 euros brut;
  • Un déblocage immédiat de la valeur du point d’indice;
  • L’intégration des primes dans les traitements.
Liste présentée par la CGT

Techniciens en Chef

  • GONANO Frédéric
  • DURANT Thierry
  • THIRARD Serge
  • PIQUENOT Agnès

Techniciens Principaux

  • HENAFF David
  • LIARD Marie-Hélène
  • CRETEUR Xavier
  • MARGUERITTE Arnaud

Techniciens

  • BOULEMAR Eric
  • GUY Georges

Télécharger la profession de foi au format .pdf


Techniciens Sanitaires et de Sécurité Sanitaire (CAP commune)

Ce que vos élus CGT défendent

La CGT estime que la fusion des corps de techniciens sanitaire et de techniciens de laboratoire fut un exercice à visée purement comptable destiné à faire des économies. Le maintien de deux filières (« contrôle de produits de santé en laboratoire«  » et « prévention santé environnement ») avec employeurs distincts, missions spécifiques, modalités de recrutement propres à chaque filière démontre que cette fusion ne se justifiait pas en termes de missions et de qualifications exercées par l’un et l’autre corps, et qu’elle revêt donc un caractère purement artificiel.

La singularité du nouveau corps de techniciens sanitaire et de sécurité sanitaire ne s’arrête pas là : la création d’une CAP propre aux agents des services du ministère des affaires sociales et de la santé, et plus précisément en ARS, et d’une CAP commune aux deux filières est la preuve que ce “mécano statuaire” dépourvu de sens pour les agents complique la gestion du nouveau corps de T3S.

La lourdeur de la gestion de ce corps est également démontrée par le temps qui a été nécessaire afin d’obtenir un arbitrage concernant les ratios de promotion pour permettre notamment aux ex-techniciens de laboratoire d’accéder au grade de technicien principal.

Alors que le statut fusionné de T3S a été publié le 27 février 2013, le décret fixant les ratios promus/promouvables a été seulement publié le 28 juillet 2014, bloquant les promotions de grade de nombreux agents. Quant à l’entrée dans le nouvel espace statutaire de la catégorie B, il a été effectué avec 14 mois de retard sur la date butoir d’application fixée par le ministère de la fonction publique au 31 décembre 2011, et ce, sans aucune compensation financière !

Enfin, sur le plan de la carrière, le nouveau statut de T3S n’a pas apporté d’améliorations significatives.

La CGT revendique pour les T3S une vraie revalorisation sur les bases suivantes :

  • Un corps à deux grades maximum permettant de doubler le traitement indiciaire entre le début du 1er grade et la fin du 2ème grade
  • Un début de carrière à 1,6 fois le SMIC revalorisé à 1700 euros brut
  • Un déblocage immédiat de la valeur du point d’indice
Liste présentée par la CGT

Techniciens en Chef

  • GONANO Frédéric
  • DURANT Thierry
  • THIRARD Serge
  • PIQUENOT Agnès

Techniciens Principaux

  • HENAFF David
  • LIARD Marie-Hélène
  • CRETEUR Xavier
  • MARGUERITTE Arnaud

Techniciens

  • BOULEMAR Eric
  • GUY Georges
  • GRUEL Alain
  • MOUNICHY Ary

Télécharger la profession de foi au format .pdf