Le Code du Travail est attaqué, cela nous concerne tous !

retraitloitravail

Répondant aux souhaits du MEDEF, le projet de loi El Khomry vise à mettre par terre le code du travail avec notamment :

• remise en cause possible des accords de branche
• fin des 35 heures (dixit Emmanuel Macron !)
• des licenciements économiques facilités.

Mais un code du travail atomisé ne créera pas un emploi de plus. Il augmentera les profits (baisse des indemnités de licenciements), fera sauter les protections des salariés et exploser la précarité !

Aujourd’hui, le code du travail. Demain le statut de la fonction publique. Les mêmes mesures s’appliqueront dans nos services ! D’ores et déjà, les responsables de l’administration ont cessé de discuter vraiment avec les représentants du personnel et ils foncent pour appliquer des décisions qui vont dans le sens du projet El Khomry !

Que veulent le patronat et le gouvernement à terme ? Qu’il n’y ait plus d’horaires, plus de SMIC, plus de garanties pour les salariés ? Des salariés sous-payés pour être concurrentiels face aux pays où le travail des enfants est autorisé et les salaires mensuels tournent autour de 300 euros ?

C’est cela la perspective, la modernité ?

Les jeunes en âge scolaire se mobilisent le 9 mars. Ils refusent cet avenir moyenâgeux qu’on leur réserve.

Tous ensemble, nous pouvons contraindre le gouvernement à remballer son projet rétrograde. Comme en 1993 (SMIC jeune de Balladur), comme en 2006 (CPE de Villepin) !

Le projet El Khomry ne doit pas être reporté. IL DOIT ETRE RETIRE !!

Le SNASS-CGT appelle tous les agents relevant du ministère des affaires sociales et de la santé à se mettre en grève à partir du mercredi 9 mars et à participer massivement aux manifestations qui auront lieu ce jour là.

Et signez la pétition : « Loi travail? Non, merci! »