CAP des adjoints administratifs – Promos AAP1 – du 25 novembre 2016

Téléchargez le compte rendu de la CAP des Adjoints Administratifs du en cliquant ici :  cr_cap_promo_aap1_25_11_16

Déclaration préalable

L’année 2016 aura été l’objet de multiples bouleversements : fusion des régions, mise en place du RIFSEEP*, du PPCR* autrement dit rien de positif pour les agents qui constateront une fois encore qu’en terme de déroulement de carrière, là hélas, peu de changement c’est-à-dire un nombre de promotions toujours aussi dérisoire : à cette CAP, 1 599 agents remplissent les conditions et seulement 214 seront promus !

Toutes ces mesures se sont faites dans la précipitation, rajoutons le changement de système informatique qui n’a pas manqué d’avoir une incidence négative sur la publication des arrêtés de promotion suite à la CAP de 2015 ainsi que pour les changements d’échelon. D’ailleurs nous souhaiterions connaitre la situation à ce jour : est-ce que tous les agents promus à la CAP précédente ont bien reçu leur arrêté ? Et qu’en est-il pour les agents qui changent d’échelon en 2016 ? Peuvent-ils espérer la réception de leur arrêté avant la fin de cette année et donc avant la mise en place des nouvelles grilles PPCR ?

Concernant le RIFSEEP*, s’il est déjà effectif pour les adjoints administratifs notamment, la notification informant du groupe d’appartenance se fait toujours attendre par certaines directions. Localement, les réponses varient et les échéances annoncées sont à chaque fois retardées. A l’inverse, les montants du CIA* viennent d’être communiqués ici ou là, et il y aura comme toujours des mécontents puisqu’une partie de ce CIA sera  versé une nouvelle fois  « à la tête du client ». Nous ne comprenons toujours pas cette façon de faire même si le RIFSEEP ne laissait rien présager de satisfaisant. Pourquoi est-il nécessaire pour les directions de diviser une fois de plus les agents ?

La CGT revendique une nouvelle fois :

–         Un montant de reliquat forfaitaire et harmonisé par catégorie A, B et C, sans différenciation à la « tête du client ».

         Un montant progressif et correctif (montant des C supérieur à celui des B, montant des B supérieur à celui des A).

         Un versement généralisé à  chaque agent, quelle que soit  son affectation géographique (Cohésion Sociale, ARS, administration centrale, DIRECCTE, MNC).

Les baromètres sociaux à l’échelle locale ou nationale, la multiplication des groupes de travail administration/organisations syndicales ne sauraient être une solution face à la souffrance au travail qui est bien réelle !